Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 07:58
L'histoire d'une déception?

    N'étant pas très loin de Briançon, et pensant avoir préparé le périple en me rendant sur le site de la ville et de l'office du tourisme et téléchargé les infos qu'ils fournissaient, nous sommes arrivés mon Cher et tendre, Petit Garçon (5 ans), ma copine Cathy et moi-même, sur place à 15h, avec pour mission de repartir à 16h30, à cause d'impératifs d'enfant (Tout Petit Garçon étant à la crèche).

    Ca, c'était ce que j'avais prévu, genre: on arrive et on se gare devant la porte de l'expo, on entre, on paye, on se régale, on repart. Ca aurait pu ressembler à ça dans un monde parfait....mais un vilain Gargamel s'en est mêlé, et a certainement pensé qu'exploser les lieux d'exposition serait du meilleur effet...surement un clin d'oeil au patchwork...
    Toujours est-il qu'arrivés en ville, mon Cher et tendre s'enquiert de notre destination. Moi, naïve: "Ce sera surement indiqué, on verra des affiches." En guise d'affiche, nous n'avons trouvé que des bouts de papier de la taille de post-it, placardés à différents carrefours, avec, de temps à autre, des lieux associés.
    On décide de se lancer dans la chasse à la salle en nous dirigeant vers un de ces surprenants panneaux "informatifs". On gare la voiture, on sort. Petit Garçon hurle à qui veut l'entendre qu'il a soif, on passe pour des parents indignes...Nous voilà devant la salle...Déjà 15h30. Nous ne sommes pas seuls: une maman et son adolescente nous précèdent, ce qui nous réconforte: visiblement on a relevé le défi de la chasse à la salle. Grossière erreur: nous avions tous suivi des panneaux avec l'emblème de ce Festival, or, cette salle n'est pas destinée à une expo!??!
    Mon Cher et tendre commence à perdre patience entre moi qui ne veux pas trop sembler déçue, ma copine qui doit se demander où on l'a entraînée et Petit Garçon qui désespère de boire; il prend le téléphone et contacte l'Office du Tourisme pendant que la maman qui nous précédait  demande des renseignements aux dames du centre social qui semblent un peu blasées de se répéter: "Non, ce n'est pas là, il faut aller à la salle Epicéa, à Ste Catherine, près de Ste Thérèse!! Au stop au bout de la rue, il faut prendre à gauche, puis, au rond point, deux fois à droite."
    Toute la troupe reprend la voiture et je transmets à mon Cher et tendre les indications.  Lui, n'a eu aucune info de l'OT au téléphone mais, il les a copieusement informés de son mécontentement relatif à la mauvaise organisation.
    Nous trouvons enfin la salle Epicéa, après nous être perdus et avoir demandé notre chemin à des habitants locaux qui ne la connaissaient pas, eux, la salle Epicéa. Finalement, il est 16h et nous sommes devant une salle pleine de quilts italiens et sur la vitrine de laquelle apparaissent enfin sous nos yeux la partie manquante de la plaquette que j'avais  téléchargée sur internet, celle avec le plan de la ville où sont précisées les multiples salles et les tarifs.
    Il nous reste un peu moins d'une 1/2 heure et 8 € à débourser. Que faire? Et bien, sur une idée de ma copine, je remets tout le monde dans la voiture et nous nous dirigeons vers une mercerie dans la vieille ville...façon très sympa de dépenser ses sous, pendant que mon Cher et tendre et Petit Garçon se réconfortaient avec des glaces (dont ils garderont les traces!!)
 
    Tout ça pour dire toute ma frustration de ne pas avoir pu profiter de cette fête visiblement destinée aux touristes, tant les complexes hôteliers étaient sur le pied de guerre!! Nous aurons surement la chance de voir les merveilles qui devaient être exposées dans les différents magazines de patch!!!
Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 13:02

Me voilà repartie dans une de mes aventures pour lesquelles j'ai une idée de départ et aucune assurance de ce que j'aurai à l'arrivée (cela dit, c'est quelque chose d'assez courant dans toute création!!!),

Enfin, voilà la chose: une Tulipe carton-tissu-feutrine inspirée par la couverture de Graines de cabanes de Philippe Lechermeier et Eric Puybaret (le même que Le Cache-lune de mon Gavroche).



Graines de cabanes

La Tulipe "Graines de cabanes"



Matériel nécessaire:
Une feuille de carton (ça peut être du bristol), une bande de 53 x 12cm de tissu faux uni rouge, de la feutrine verte, de la feutrine jaune, un fil de fer plastifié vert et de la colle en stick.

Voici le pas-à-pas:
Découpez 10 pétales de 6cm de long, dans le carton .

Gabarit des pétales


Les supports carton



Recouvrez la partie externe de tissu rouge en fendant un peu le tissu qui dépasse sur les côtés vers le milieu pour pouvoir le replier sans difficulté.


Le tissu de la face externe replié


Découpez des pétales de tissu à la taille des pétales déjà recouverts et collez-les à l'intérieur de manière à recouvrir les parties pliées.


Le tissu sur la face interne


Commencez à donner une forme à vos pétales.


Mise en forme des pétales



Collez-les entre eux en les faisant se chevaucher.

Associations des pétales



Pour vous aider, appuyez-vous autour d'un objet cylindrique de petit diamètre: j'ai choisi un tube de dentifrice.




Découpez de petites feuilles dans de la feutrine verte pour en faire le calice.




Découpez un disque dans de la feutrine jaune pour le placer à l'intérieur de la fleur.

Coeur de tulipe


Faites un noeud à une extrémité d'un fil de fer plastifié vert, et faites le passer à travers un trou pratiqué dans la feutrine jaune.

Découpez un disque dans la feutrine verte et collez-le sous le calice, après avoir pratiqué également un petit trou en son centre.




Faites traverser le fil et faites un noeud à nouveau.

Découpez une feuille dans la feutrine verte et, après l'avoir trouée en 2 endroits, transpercez-la du fil de fer.

Et voici, votre tulipe!




Qu'en dites-vous?






 

Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 15:15

Nous en sommes à la deuxième partie de la broderie au ruban: Le Printemps d'Arcimboldo.

Pour consulter la premlière, cliquez ici: Le Printemps 1.


La broderie occupe 65x55cm d'une toile de 65x90cm Aïda 7 noire. Je la découperai à la bonne dimension quand j'aurai fini le Printemps, et je sais déjà que je broderai au ruban des coquelicots sur la chute!

Le visage en lui-même, mesure 15cm du menton au front.

Aujourd'hui, nous allons voir l'oeil, la bouche, le menton, l'oreille et la peau.

Pour repartir sur de bonnes bases, faisons un petit retour en gros plan sur oeil, nez et pommette.

Oeil, nez et pommette au point de boucle au ruban organdi bordé de satin champagne


Après avoir constitué la joue avec du ruban satin saumon au point de boucle, pour déterminer les contours du visage, j'ai décidé de le borner et de me « débarrasser » des éléments qui allaient me poser problème: la bouche et l'oreille.

Oreille et lèvres

Oreille du Printemps





























Oreille en gros plan.



Le ruban de satin bordeaux fait 3cm de large et c'est assez compliqué de le faire passer dans les petits trous de la toile. Les points sont des points de boucle parsemés de points de pistil au fil à broder jaune.








Il « suffit », maintenant, de complèter le visage avec des fleurs au ruban saumon (point lancé, point de ruban, point de noeud).

On complète autour du nez.



Le front


Voici l'oeil en gros plan. il est constitué d'un fond réalisé au point lancé avec un ruban d'organdi marron, puis de 3 points lancés de ruban de satin blanc, brodés de points de pistil au fil à broder jaune. Les paupières sont réalisées au point lancé avec du ruban de satin saumon.












Pour respecter le modèle, il faut rajouter quelques broderies au fil à broder vert au coin de l'oeil et en haut du nez.





Voici l'oeil du Printemps en gros plan.













Il faut, ensuite, ajouter le menton. Je l'ai réalisé en passant un fil simple le long d'un côté d'un ruban d'organdi de 3cm saumon, au point droit, puis en tirant dessus pour le faire onduler. Il suffit ensuite d'utiliser le fil qui dépasse pour fixer le menton à la toile. La même technique a été utilisée pour les lèvres au ruban de soie bordeaux.







Voici la bouche en gros plan du Printemps.















Et voici celle de la broderie.

















C'est parti pour un petit travail de dentiste.

 


Les dents sont réalisées au point lancé avec du ruban de satin blanc.



Voici pour la deuxième partie du Printemps d'Arcimboldo.

Rencontrez-vous des difficultés? Souhaitez-vous d'autres explications sur ce qui a déjà été fait?

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à intervenir.



Repost 0
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 08:54
Voici une petite escarcelle que j'ai réalisée en suivant les indications de Mirabilys sur le site des Piquées du fil.

Petite escarcelle


On assemble 30 lamelles de tissu en alternance, puis on les réunit d'un côté (celui qui sera le fond) grâce à un petit cabochon:

Sous l'escarcelle

On coud une doublure:
Couture de la doublure

Puis, on ajoute les coulisses qui permettront le passage d'un ruban ou d'un cordon pour fermer.

Pose de la coulisse


Je me suis régalée.
Que pensez-vous du résultat?

N'hésitez pas à aller consulter le site de
Mirabilys ou le forum des Piquées du fil.
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 08:35
J'ai une super copine: Hélène, qui m'a soutenue depuis le début de la mise en ligne de mes travaux textiles et, ça fait un moment que je voulais la remercier.
Et quoi de mieux qu'un petit coeur brodé au ruban pour lui prouver mon affection?
C'est fait, je le lui ai offert hier. Maintenant, c'est à vous de jouer, alors...

Matériel nécessaire:
un rectangle de lin de 20 X 15cm, du fil à broder vert, du fil à broder noir, du fil à broder blanc cassé
, du fil à coudre rouge, du ruban de satin rouge de 7mm, du ruban de satin orange de 7mm, du ruban de satin jaune de 4mm, du ruban de satin blanc cassé de 4mm, du ruban de satin vert en 7mm et en 3mm, du ruban d'organdi orange de 7mm, du ruban d'organdi vert de 7mm.

Voici le pas-à-pas:
Comme d'habitude, le projet est né dans mon cahier magique sous cette forme:
Dessin préalable


Commencez par reporter le dessin du contour sur votre toile de lin pour broder l'armature au point de tige avec le fil vert.
1ers points de tige

Finissez votre tour.

Tour du coeur fini

Dessinez les fleurs que vous voulez voir figurer sur votre broderie en répartissant bien les volumes.
Moi, j'ai abandonné les tournesols que je voulais mettre en haut, parce que ça faisait trop chargé.


Dessin à la craie des volumes

Et voici le premier coquelicot en gros plan:

Premier coquelicot

Passez un fil rouge en point droit (le point le plus classique en couture: on pique dessus-dessous-dessus-dessous, puis on tire l'aiguille) sur un des bords du ruban de satin, puis tirez dessus pour onduler.

Premières fleurs brodées

Fixez les coquelicots en les cousant grâce au fil rouge sur votre toile, puis brodez les physalis en suivant votre dessin: l'idée, c'est de faire du volume, les rubans doivent se superposer. Les fleurs au ruban d'organdi respectent une forme de coeur.


Bouton de coquelicot

Le bouton de coquelicot se fait grâce à trois points lancés: un au ruban rouge, et deux, au ruban vert, pour faire le calice.

Epi de blé

Pour réaliser un épi de blé, il suffit de faire alterner des points lancés en une sorte de tresse.


Les petites branches des physalis

Les petites branches des physalis sont réalisées au point de tige. Vous pouvez commencer par les broder avant les fleurs si vous le souhaitez.



Feuilles des coquelicots

Au point lancé, de part et d'autre de la structure au point de tige au fil à broder.


Feuilles des physalis


Les feuilles des petites branches sont réalisées au ruban de satin 3mm, et les petites fleurs jaunes, au point de noeud. La barbe des épis de blé se fait au point lancé, au bout de chaque grain.

Coeur des coquelicots

Il est réalisé au point de noeud avec un ruban d'organdi de 7mm.



Pistil des coquelicots

Il suffit de broder des points de pistil avec le fil à broder noir (un point de pistil est un point de noeud qu'on plante un peu plus loin pour obtenir une boule et une barrette).



Les physalis en gros plan


Les coquelicots en gros plan

Une fois que la partie broderie est terminée, il faut passer au montage-bricolage.
Découpez une forme de coeur à la dimension de votre broderie.



Support en carton

Collez à la colle en stick devant et ce que vous rabattez derrière. Cousez une cordelette (ici, il s'agit d'une cordelette utilisée en scrapbooking) en haut de votre coeur pour pouvoir le suspendre.



Pour une finition plus "achevée", vous pouvez coller derrière, à nouveau, un coeur de carton, pour cacher les coulisses de votre bricolage!!

Coeur brodé aux coquelicots et aux physalis


Et voici le coeur terminé.
Qu'en dites-vous?

A vous de  jouer!!


Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.









Repost 0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 08:16
Voici une dernière oeuvre de Lydie Bihlet. Elle se nomme les Tournesols et a été réalisée d'après Phil Beaver.


Les Tournesols

Qu'en dites-vous?
Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 15:48
Je reviens à l'instant d'une sublime exposition d'oeuvres textiles réalisées par Lydie Bihlet.
On est saisi, dès l'entrée, par un tourbillon de couleurs et de lumière (pourtant, aujourd'hui, pas terrible le temps sur les Hautes Alpes!). Le mieux, c'est encore que je vous montre:



Un bargello superbe




Un dahlia à faire palir, avec un quiltage plume.



Un iris inspiré d'un ouvrage de botanique


Les Voiliers, d'après un tableau de Scheller

Un lotus tout de soie vêtu.

Les oeuvres, vous l'avez vu, sont magnifiques, et la dame qui les réalise est un vrai trésor de gentillesse. Un grand moment et une très jolie rencontre.

Si je vous ai donné envie d'aller admirer ces oeuvres, sachez que l'expo est ouverte de 14h à 18h, du 9 au 13, puis du 16 au 19 avril 2008 à l'Ecomusée de Saint-Julien en Beauchêne (05). Vous ne regretterez pas le déplacement.







Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 08:40
Après avoir transformé un physalis en ballon avec Gavroche, j'ai eu envie, à la suite d'une lecture avec mes enfants (Raconte-moi un conte, éditions Tourbillon, Nov. 2004), comme d'habitude, d'en faire une jupe, comme celle de la Fée Marraine de Cendrillon:


"La Fée-Marraine de Cendrillon" (Aline Bureau)



La Fée Physalis

Matériel nécessaire:
De la feutrine épaisse blanc cassé, un peu de feutrine verte, un peu de tissu à fleurs, 5 paillettes orange, 1 paillette jaune, 6 perles jaunes, un bout de fil de fer plastifié (récupéré sur les emballages des cadeaux de Noël), de la laine à feutrer marron, et 2 physalis.

Le pas-à-pas:
Dessinez la silhouette de votre fée, dans la position souhaitée. Ne soyez pas trop délicats pour ajuster les hanches: elles seront cachées par la jupe.
La fée mesure 12,5cm du haut de la tête au bout du chausson.

Découpez la feutrine blanc cassé selon votre gabarit, collez le tissu pour lui offrir un petit haut.
Collez des mèches de laine à feutrer sur la tête, dessinez un visage mutin.
Commence alors une partie délicate: fendez, à l'aide d'une lame très tranchante (j'utilise un scalpel) , le grand physalis à deux endroits opposés, pour pouvoir insérer le corps en feutrine. Il faut être très patient et avoir les doigts légers.
Faites juste une petite entaille dans la partie la plus large du petit physalis pour pouvoir l'enfoncer un peu sur la tête.
Collez 2 petits chaussons de feutrine verte aux pieds.
Voici ce que vous devez obtenir:

"La fée avec sa jupe"

Mais une fée n'existe vraiment que par sa baguette, aussi ai-je voulu lui en faire une en fleur assortie à sa tenue. mais comment faire une fleur en paillettes sans colle (qui finit toujours par faire sale sur les surfaces brillantes à cause de mes gros doigts!!!)?

Et bien, voici la solution: il suffit de coudre les pétales sur du papier.
La preuve:
Préparez votre aiguille spécial perle (très fine et très longue)



"Aiguille spécial perle"

Placez la tige de métal plastifié sous un petit carré de papier ordinaire, et plantez votre aiguille pour pouvoir coudre votre premier pétale.


La paillette est fixée grâce à une perle.


"Premier Pétale"

Et voici tous les pétales fixés.


Derrière, ça ressemble à ça!


Voilà, une fois qu'on a coupé le papier qui dépasse.


Attention de ne pas trop couper, ou tout sera très instable!!!

Une fois votre baguette cousue à la main de votre fée, il vous suffit de mettre cette dernière en situation, et voilà le travail!!

"La Fée dans le caoutchouc"

Qu'en dites-vous?

Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas à me contacter.










Repost 0
Published by Mag - dans Feutrine
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 10:33
Comme promis, voici les différentes étapes pour réaliser Le Printemps d'Arcimboldo en broderie au ruban.
J'adore ce peintre italien qui avait la facétie de vouloir représenter le réel, et notamment des portraits, en compilant d'autres éléments.
Voici une petite vidéo qui vous présente certaines de ses oeuvres




et si vous êtes intéressés, cliquez ici pour mieux le connaître: Giuseppe Arcimboldo.

Mais, revenons-en à nous.
Il me semblait évident que Le Printemps d'Arcimboldo se prêterait au jeu de la broderie au ruban, puisque 90% des motifs représentés grâce à cette technique sont des fleurs!!
Le défi a été d'inventer
ce que le peinture peut réaliser, mais pas toujours la broderie!! La plus grosse difficulté que j'ai rencontrée pour l'instant, est l'oreille, car elle est volumineuse et demande un ruban très large et donc difficile à manipuler. Mais passons aux choses sérieuses:

Voici les premières étapes pour réaliser Le Printemps d'après Arcimboldo.

Le Printemps

Tout d'abord, le dessin préalable. J'ai reproduit, à la même échelle que celle de mon livre, le profil du Printemps, à l'aide d'une craie orange.

"Dessin préalable"

"Visage"


J'ai pensé pouvoir broder avec mon grand tambour (d'où les traces!!) mais, je me suis vite rendu compte que le ruban résiste et que mes petits bras ne sont pas assez costauds pour broder sur une grande toile. Aussi, ai-je acheté un métier à broder d'occasion pour moins forcer, et, en effet, c'est un vrai plaisir.


Une fois, le dessin réalisé, il faut se lancer et placer ses premières fleurs.
Les voici, au ruban de satin saumon:


"Premières fleurs oeil, nez et pommette"


Pour vous donner une idée d'un rendu avancé, et vous permettre de patienter, voici où j'en suis:



A bientôt pour des explications plus détaillées et les étapes suivantes.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Repost 0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 10:16
Je ne sais pas ce qui m'a pris hier, une envie de légèreté, de m'envoler en voyant la neige tomber par la fenêtre...en tous cas, ça m'a inspiré ceci:


 Gavroche





Matériel nécessaire:
Feutrine épaisse blanc-cassé, tissu à carreaux bleu (ici, il s'agit d'un mouchoir), tissu bleu uni (récupéré dans mes chutes), velours à grosse côte marron (souvenir de jupe-culotte), laine à feutrer marron, 2 petits boutons, colle blanche en stick et crayons de couleur.

Voici le pas-à-pas:

Reportez le dessin d'origine sur une feuille de papier que vous découperez. pour l'utiliser comme gabarit.


  Dessin-Gavroche.jpg
Du bout de la main, au bout du pied, il mesure 22 cm.
A l'aide du gabarit, découpez la forme dans la feutrine épaisse.
Découpez dans le tissu bleu à carreaux la partie centrale du tee shirt, puis les manches. Coupez plus large que simplement ce qui est nécessaire, pour pouvoir le replier derrière. Collez avec la colle blanche en stick.
Découpez le pantalon dans le velours, et collez. Faites de même pour la casquette.Mettez quelques brins de laine à feutrer pour les cheveux.
Pliez en 3 un morceau de tissu bleu pour faire les bretelles et collez en pliant derrière les épaules.
Cousez 2 petits boutons pour donner l'impression de fixer les bretelles.

Gavroche en gros plan

Dessinez-lui un visage et coloriez au crayon les parties "peau".
Cousez lui, à la main, un physalis (appelé aussi "Amour en cage").

Gavroche

Cousez un petit fil derrière son dos pour pouvoir le pendre, et votre petit Gavroche décollera.


 Directement sorti de Cache-lune d'Eric Puybaret:

Cache-Lune.jpg


Qu'en dites-vous?

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.
Repost 0
Published by Mag - dans Feutrine
commenter cet article

Présentation

  • : Mag, un point c'est tout
  • Mag, un point c'est tout
  • : Tout ce que j'aime faire avec du fil, du tissu, de la laine, de la feutrine...
  • Contact

Dans les malles de mon grenier




Recherche

Archives