Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 13:59
A la naissance de Robin (comme à celle d'Arthur), nous avons reçu de nombreux petits mots de félicitations. A chaque occasion dans l'année, les grand-mères se manifestent et écrivent à leurs petits-enfants chéris....Je ne sais pas vous, mais, moi, je ne peux pas jeter ces petits mots d'amour et je me dis que, plus tard, mes petits bouts aimeront les regarder à nouveau. J'avais ainsi suspendu à une corde (genre corde à linge) tendue  devant l'armoire de la chambre de Robin, les petits mots reçus avec des pinces à linge. Ça a été très mignon et rigolo jusqu'à ce que ça déborde et ploie...Alors, j'ai recouvert une très vieille boîte en carton de chez nos amis suédois avec du tissu choisi par Robin et j'ai fait des intercalaires (parce que, ça n'est pas un fourre-tout, quand même!).
Et voilà:
La boîte


J'ai brodé une étiquette, pour que les petits puissent identifier leur boîte.
Etiquette

Etiquette cousue



Les intercalaires

Les intercalaires


Ils sont réalisés en carton fin recouvert de tissu assorti à la boîte,


Intercalaire


et les motifs, que j'ai d'abord dessinés, sont découpés dans du caoutchouc mousse.

Caoutchouc mousse


Naissance


Anniversaire


Noël


Occasions diverses


La Boîte et ses intercalaires


Et c'est déjà presque plein!!!!


Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 09:23
J'avais quelques châssis d'avance et une envie de douceur, de rondeur, alors, dans ma tête, se sont combinées 2 techniques que j'apprécie beaucoup:
- peindre le décor d'une broderie comme le fait
Ann Cox,
- utiliser le Steam-a-seam 2 pour réaliser des reliefs comme l'enseigne Joan Shay dans sa
video sur Kaye Wood Television.



Et voici ce que ça donne:

L'Hortensia de Marie


L'hortensia est une fleur pleine de fleurs que j'aime beaucoup (cf
Mer d'Iroise).

J'ai dû ressortir les godets d'aquarelle de mon père et faire revenir en tête ses conseils. Si vous voulez voir certaines de ses oeuvres, n'hésitez pas à aller sur le site de la famille:
L'Atelier d'Albert et Jeanne; et oui, on bricole tous chez moi!!

Matériel nécessaire:
Un châssis toile tendue 24/30, des godets d'aquarelle, du tissu violet, du Steam-a-seam 2, des perles assorties.

Voici le pas-à-pas:

Tout d'abord, comme d'habitude, le dessin préalable...

Dessin préalable


... et la première esquisse

Première esquisse


Tous mes souvenirs m'ont été bien utiles pour peindre le pot et l'ombre.

Le pot sur la toile

N'oubliez pas que plus on s'approche du sol, plus l'aquarelle doit être pigmentée.

Le Pot


J'ai, ensuite, pris en sandwich une feuille de Steam-a-seam 2 entre deux feuilles de tissu, le recto vers l'extérieur, comme l'explique Joan Shay, et j'ai fait chauffer le fer.

J'ai ensuite découpé les fleurs.

Les Fleurs positionnées


Je les ai disposées sur le châssis, ce qui m'a permis de délimiter l'espace de mon hortensia, que j'ai aquarellé.



J'ai fixé chaque fleur avec une perle.

Les Fleurs fixées

J'ai préféré les perles violettes et bleues aux roses.



Puis, j'ai passé un coup de fer pour ébouriffer les fleurs.

Et c'est tout.



Lorsque je l'ai montré à mon mari, ça s'est soldé par un: "Mouais, c'est joli..."
Et vous, ça vous plaît? Qu'en dites-vous?

Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 08:41
Mon grand garçon entre à la grande école. A la fin de la maternelle, nous avons eu la liste du matériel indispensable pour bien travailler. Sur la feuille: 2 trousses (une pour les stylos et une pour les feutres, crayons...). Dans ma grande générosité (et surtout pour me débarrasser, je sais, c'est moche!),  je propose à Grand Garçon une trousse gagnée lors d'une commande à je ne sais même plus quel catalogue. Il s'en saisit, ravi: il est encore à l'âge où tout ce qui vient de sa Maman est forcément sublime (pourvu que ça dure!!). Et là, le doute me taraude: elle est minable cette trousse, il va se coincer les doigts dans la fermeture éclair, elle sera trop petite pour accueillir tous ses crayons au fur et à mesure de l'année...de la mauvaise conscience, quoi!
Quand soudain, avant hier, mon Garçon chéri me demande si je ne pourrais pas lui en faire une de trousse, allez, quoi, Maman, s'il te
plaît...Et là, mon coeur de Maman fond, je laisse tomber tout ce que je suis en train de faire et je lui promets de lui faire une trousse de compétition, rien que pour lui!

Je commence par chercher le matériau qui me servira et après avoir laissé vagabonder mon imagination vers des tissus genre Mickey, je me rabats vers du bon vieux jean abandonné par son Papa.

Le vieux jean


Je décide d'éliminer la fermeture éclair qui a souvent la mauvaise idée de se coincer, et j'opte pour le scratch, un vieux copain!

Et voilà

La trousse finie


Matériel nécessaire:
Une bande de jean de 22 X 48 cm, 4 disques de jean de 7 cm de diamètre, quelques chutes de jean, 22  cm de scratch, un bouton rouge, du tissu rouge, du Steam-a-seam 2, quelques perles rouges, du fil à broder rouge.

Voici le pas-à-pas:
Pliez en 2 la bande de jean et cousez endroit contre endroit l'extrêmité non pliée. Remettez à l'endroit et pratiquez une couture à environ 1 cm du bord pour définir la bande qui servira à fermer la trousse. Cousez le scratch sur toute la longueur.

Le scratch



Constituez un cylindre et cousez les disques 2 par 2 aux extrêmités.


La trousse


Le côté

Avec les chutes de jean découpez une poche et un rabat et cousez les sur la trousse. Cousez un petit bout de scratch sur les 2 et fixez un bouton à l'extérieur de manière à ce qu'il n'y ait qu'à tirer dessus pour ouvrir la poche.

La poche


Pour personnaliser encore plus cette trousse, et plutôt que de coudre le nom de mon fils à l'intérieur, comme je l'avais fait pour la précédente, j'ai choisi de broder au fil rouge (sa couleur préférée) son prénom à côté de la poche.

Le prénom brodé


Quand mon fils rentre du centre aéré, je lui tends mon oeuvre, toute fière!! Il s'en empare, visiblement content, l'examine sous toutes les coutures, et sa sanction tombe: "Tu trouves pas que ça manque un peu de couleurs? Tu pourrais pas ajouter un dragon comme sur le cahier de texte Dragon Ball Z", qu'il sort avec empressement de son cartable tout neuf!!! "Mais bien sûr, mon chéri, mais j'ai un autre modèle, celui de ta tenue de
chevalier. Demain, je m'y mets!"
Et le lendemain, je repars dans mes archives, retrouve mon dragon qu'il faut que je mette à la bonne échelle pour qu'il puisse tenir sur la trousse, je découpe ma feuille de Steam-a-seam 2 (pour celles qui ne connaissent pas, je vous renvoie à la partie blason de l'article sur le
costume de chevalier), je choisis le tissu (rouge, bien sûr, et en l'occurrence, un vieux mouchoir), et je fais chauffer le fer.

Le dessin, le Steam-a-seam, le mouchoir


Le dragon collé


Une fois collé, je me dis qu'il va être souvent frotté au fond du cartable, alors, je décide de rajouter quelques perles rouges pour figurer l'oeil, les griffes et les pointes des ailes.

Le dragon et les perles



Et voilà le travail. Ma conscience est apaisée et je peux retourner à mes 2000 en cours qui attendent...



Devant


Derrière



Pour info, mon Arthur a été très très content de  sa trousse, mélange de son père (matériau) et de sa mère (main d'oeuvre), qui est une sorte de doudou pour cette entrée en CP qui lui fait un peu peur.

Vous aimez ma (sa) petite trousse?
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 08:13
En feuilletant le dernier catalogue des Editions de Saxe, en haut, à gauche d'une page, j'ai vu la couverture d'un magazine qui présentait un papillon. La photo faisait 2cm de haut. Il m'a plu tout de suite, et m'a immédiatement inspirée. Je me suis promis de ne pas acheter le magazine, pour ne pas être influencée. Je voyais de la dentelle bornée par un cordon.
Je tente alors l'aventure partant complètement dans mon imaginaire; je cherche de la dentelle noire dans mes boites à merveilles, et je ne trouve que le bas, en dentelle mécanique, d'une combinaison, gardée précieusement par ma grand tante Margot, pendant des années.
Et voici le résultat:

Le Papillon fini


Matériel nécessaire:
De la dentelle noire (comme vous avez vu, le bas d'une combinaison suffit!), du cordon noir, du fil noir, du fil à broder à mémoire noir (DMC: il s'agit simplement d'un fil de cuivre recouvert de fil), des perles noires, un galon noir avec des papillons, et un châssis pour loisirs créatifs.

Le Châssis


Le Châssis dessous

Voici le pas-à-pas:
Sur votre châssis, dessinez le papillon que vous souhaitez réaliser, et découpez dans la dentelle les morceaux nécessaires pour les ailes.

Dessin et pose des ailes


Collez la dentelle à la colle blanche.
Cousez au point de Boulogne un cordon noir pour borner les ailes.

Les ailes bornées


Cousez une perle noire pour figurer l'oeil. Remplissez le corps du papillon de fleurs au point de bouclette avec une perle noire centrale.

L'oeil et le corps


Bornez  le corps au fil à broder mémoire que vous coudrez. Utilisez la même technique pour les pattes et les antennes.

Les pattes et les antennes


Collez à la colle blanche le galon papillon autour du châssis.

Et voilà, c'est fini. C'est très facile à faire et le résultat me plaît assez.

Le Papillon dentelle et cordon de Margot


Pour info, j'ai fini par acheter le magazine: Broderie Inspiration, et voici sa couverture.



Qu'en dites-vous?
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 13:02

Me voilà repartie dans une de mes aventures pour lesquelles j'ai une idée de départ et aucune assurance de ce que j'aurai à l'arrivée (cela dit, c'est quelque chose d'assez courant dans toute création!!!),

Enfin, voilà la chose: une Tulipe carton-tissu-feutrine inspirée par la couverture de Graines de cabanes de Philippe Lechermeier et Eric Puybaret (le même que Le Cache-lune de mon Gavroche).



Graines de cabanes

La Tulipe "Graines de cabanes"



Matériel nécessaire:
Une feuille de carton (ça peut être du bristol), une bande de 53 x 12cm de tissu faux uni rouge, de la feutrine verte, de la feutrine jaune, un fil de fer plastifié vert et de la colle en stick.

Voici le pas-à-pas:
Découpez 10 pétales de 6cm de long, dans le carton .

Gabarit des pétales


Les supports carton



Recouvrez la partie externe de tissu rouge en fendant un peu le tissu qui dépasse sur les côtés vers le milieu pour pouvoir le replier sans difficulté.


Le tissu de la face externe replié


Découpez des pétales de tissu à la taille des pétales déjà recouverts et collez-les à l'intérieur de manière à recouvrir les parties pliées.


Le tissu sur la face interne


Commencez à donner une forme à vos pétales.


Mise en forme des pétales



Collez-les entre eux en les faisant se chevaucher.

Associations des pétales



Pour vous aider, appuyez-vous autour d'un objet cylindrique de petit diamètre: j'ai choisi un tube de dentifrice.




Découpez de petites feuilles dans de la feutrine verte pour en faire le calice.




Découpez un disque dans de la feutrine jaune pour le placer à l'intérieur de la fleur.

Coeur de tulipe


Faites un noeud à une extrémité d'un fil de fer plastifié vert, et faites le passer à travers un trou pratiqué dans la feutrine jaune.

Découpez un disque dans la feutrine verte et collez-le sous le calice, après avoir pratiqué également un petit trou en son centre.




Faites traverser le fil et faites un noeud à nouveau.

Découpez une feuille dans la feutrine verte et, après l'avoir trouée en 2 endroits, transpercez-la du fil de fer.

Et voici, votre tulipe!




Qu'en dites-vous?






 

Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 08:54
Voici une petite escarcelle que j'ai réalisée en suivant les indications de Mirabilys sur le site des Piquées du fil.

Petite escarcelle


On assemble 30 lamelles de tissu en alternance, puis on les réunit d'un côté (celui qui sera le fond) grâce à un petit cabochon:

Sous l'escarcelle

On coud une doublure:
Couture de la doublure

Puis, on ajoute les coulisses qui permettront le passage d'un ruban ou d'un cordon pour fermer.

Pose de la coulisse


Je me suis régalée.
Que pensez-vous du résultat?

N'hésitez pas à aller consulter le site de
Mirabilys ou le forum des Piquées du fil.
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 14:06
Toujours dans mon livre sympa: Jolies Choses à coudre, j'ai trouvé comment faire des coeurs en les pendouillant avec des cure-pipes. Tout une aventure, non?  Alors, embarquons!

Matériel nécessaire:
Du tissu, deux  bouts de feutrine aux tons assortis au tissu, du fil assorti aux feutrines et un cure-pipe (pour ceux qui ignorent ce que c'est, comme moi, il y a encore 2 jours, il s'agit d'un fil métallique recouvert de petit poils. Quand j'étais petite, des artistes de rue s'en servaient pour faire des porte-clefs, en leur donnant des formes de chiens...C'est très maléable).

Voici le pas-à-pas:

Dessinez votre coeur idéal sur une feuille de papier. Découpez-le.
Pliez le tissu que vous avez choisi en deux. Appliquez le coeur de papier dessus, et fixez-le avec des épingles.
Découpez le tissu suivant le contour du coeur.
Découpez un coeur plus petit dans un morceau de feutrine et un autre encore plus petit dans le dernier morceau de feutrine. Cousez les deux feutrines l'une sur l'autre avec des fils contrastés: l'objectif est que les points se voient.Cousez ensuite la superposition de feutrine sur l'un des deux coeurs de tissu obtenus précédemment.

Mettez les deux coeurs de tissu dos à dos et cousez leur périphérie. L'objectif est à nouveau que les points soient apparents.

Laissez environ 5 cm,  en haut, non cousus pour pouvoir garnir votre pochette de coton hydrophile (qui, je le répète, ne doit pas servir de garniture à un objet destiné à un enfant, car très inflammable).

Une fois la garniture terminée, entortillez le cure-pipe en forme de S, de manière à ce que, lorsque vous allez le coudre dans votre coeur en le fermant, il ne puisse pas ressortir.

Et voici le résultat:

Coeur---suspendre.jpg

Moi, je l'ai accroché à ma tringle à rideau.

Qu'en ditez-vous?

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 13:20
Alors que je cherchais des activités pour mes deux bouts de chou  (garçons 5 et 2 ans), je suis tombée sur un livre bien sympathique: Jolies choses à coudre.  Rentrée à la  maison, je me suis lancée dans la réalisation d'une fée. A l'origine, je pensais qu'elles étaient  autonomes; je m'explique: je  croyais qu'on pouvait les prendre dans la main et les accrocher où on voulait. Mais en lisant mieux les explications (comme quoi, il faut  être attentif!) j'ai découvert que l'objectif était juste de décorer des feuilles tissu ou papier. On précisait aussi qu'on comptait bien peindre le tissu pour lui conférer les couleurs de l'arc-en-ciel...
Qu'à cela ne tienne, je poursuis mon idée.

Matériel nécessaire: une feuille de papier à la consistance du carton et couleur chair, du tissu, du tulle, des feutres (parce que, je ne sais pas pourquoi, mais je le sens mieux avec des feutres qu'avec de la peinture, ce petit atelier!!! Peut-être parce que j'ai des garçons!!).

Voici le pas-à-pas:

Découpez dans la feuille de papier chair une forme de fée simple.

Dessin-de-la-f-e.jpg

Ce sera le support de vos bouts de tissu. Faites-lui un joli visage, coloriez ses cheveux, et faites lui de jolis chaussons au feutre.

Faites-vous un gabarit en carton pour les pétales de la jupe  et les ailes: il vous faut 8 pétales de tissu, 7 pétales de tulle et 2 ailes (vous pouvez aussi en faire 4).


Gabarit-p-tales.JPG

Quand vous aurez découpé la forme de la fée,  ajustez un petit bout de tissu pour lui faire un corsage.
Puis, agrafez  la première vague de pétales: ceux en tissu.  Ajoutez élégamment dessus  les pétales de tulle en suivant la même méthode.
Le résultat doit ressembler à ça:



Jupe-corsage-et-ailes.jpg

Que faire de ces vilaines agrafes me direz-vous, et vous aurez raison. Personnellement, j'ai confectionné un petit tablier attaché dans le dos qui masque tout bien, puis, j'ai accroché ma petite fée à la poignée de mon armoire.

F-e-et-clef-2.jpg

Qu'en dites -vous?


Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 14:49

Depuis quelques temps, ma copine Cathy me dit son envie de réaliser un pique-aiguille. Je me suis lancée dans l'aventure. C'est très simple, rapide (15 mn) et ludique.



PA.jpg



Matériel nécessaire:

2 ronds de tissu  de 13 cm de diamètre (ils peuvent être identiques ou de tissus différents), un petit bout de feutrine, de la ficelle, du coton  et un bouton.


Voici le pas-à-pas:
Une fois découpés les deux ronds de tissu de 13 cm de diamètre, cousez leur périphérie face contre face en prenant soin de laisser une ouverture de 5 cm environ.
Retournez votre petite poche et remplissez-la de coton hydrophile  (attention, n'utilisez jamais ce matériau pour des confections destinées aux enfants, car il est hautement inflammable).
Cousez à petits points l'ouverture.
Entourez votre coussinet de plusieurs tours de ficelle repassant chaque fois par le centre, comme si vous emballiez un cadeau. Quand vous aurez croisé deux fois en X, faites 2 ou  3 noeuds avec la ficelle au centre, puis entortillez un seul bout vers l'extérieur où vous ferez une boucle pour pouvoir pendre votre pique-aiguille.
Pour en habiller le centre et cacher les noeuds et les différents passages de ficelle, cousez  une fleur de feutrine, fixée par un bouton.
Et le tour est joué!!!

Il est très agréable au toucher (genre balle anti-stress).

Je trouve le résultat très joli.

Qu'en dites-vous?

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.
Repost 0
Published by Mag - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Mag, un point c'est tout
  • Mag, un point c'est tout
  • : Tout ce que j'aime faire avec du fil, du tissu, de la laine, de la feutrine...
  • Contact

Dans les malles de mon grenier




Recherche

Archives