Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 10:44
Avec le froid qui se précise et la neige qui pointe son nez, j'ai eu envie de vous montrer le vide-poches qui orne mon entrée et permet de délester tout mon petit monde de bonnets , moufles et autres écharpes.

Le Vide-poches en usage

Pour tout vous dire, à l'origine, j'avais réalisé des carrés avec des motifs classiques de patchwork, en vue de les assembler en un sampler pour mettre au mur, ou une carpette pour mon bébé (c'était il y a 8 ans).


Jardin de grand-mère



Etoile de Lemoyne



Noeud papillon



Jardin de grand-mère



Etoile de Lemoyne



Puis, le temps a passé (c'est fou comme ça file, hein?), et je gardais mes blocs, dans un coin de l'atelier, remettant toujours à un peu plus tard l'assemblage. Puis, un jour,  un deuxième petit Bout a pointé son nez, nous avons déménagé, et, petit à petit, il a semblé évident à tous qu'il nous fallait quelque chose pour "réchauffer" l'entrée et la rendre pratique. Et hop, mes blocs ont refait surface, je les ai quiltés.



Bloc 1 avec des perles



Bloc 2 en cible


Bloc 3 avec des perles et en soulignant les contours


Bloc 4 avec des perles


Bloc 5 avec des perles




Et ils sont venus orner, comme poches, un fond que j'ai matelassé.


Assemblage des poches en cours


Vide-poche en situation

La partie la plus haute est un tube dans lequel une tige de bambou est enfilée, ce qui me permet de le suspendre.

Une petite touche de chaleur, de gaieté et qui fait grand usage...


Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 10:15
Voilà la suite et la fin de mon Ange au jardin.

Nous en étions aux jardins de grand-mère. Pour celles  que ça intéresse, je vais mettre en ligne des fiches explicatives sur les différents blocs de patch et sur les points de broderie traditionnelle et au ruban (dès que j'en aurai le temps, et donc sûrement pas pendant les vacances!!!).

Il est temps, maintenant de s'attaquer aux logs cabins. Ils font 14cm de côté.
Le centre de chacun est orné d'un petit arrosoir appliqué que j'ai pris sur un autre tissu.

Log Cabin en bas à gauche


Log Cabin en haut à droite


La technique est toujours la même, et vous pouvez voir le fil qui maintient les morceaux de bristol.

Il s'agit, ensuite, de coudre les différents blocs ensemble. Le mieux, c'est de pratiquer bande après bande.


La bande du haut


La bande centrale


La bande du bas


Les bandes ensemble

Cousez les jardins de grand-mère aux angles. Vous pouvez les avoir placés sur les parties jaunes auparavant, ça n'a pas d'importance. La différence entre le bloc log cabin et le jardin de grand-mère, dans le cas présent, c'est que le log cabin est un bloc piécé (c'est-à-dire que chaque pièce compléte sa voisine pour former le bloc, comme un puzzle); alors que le jardin de grand mère est appliqué (cousu) sur une surface vierge aux dimensions du bloc.

Placez, à présent, une sorte de cadre autour de votre ensemble de blocs.

Mise en place du tour

Mes angles sont toujours des diagonales, je trouve que ça permet de garder un équilibre au patch.
Dans le cas présent, j'ai simplement retourné une des bandes de tour sur sa perpendiculaire sans les coudre. J'ai fixé le tout avec une épingle.

Tour cousu


J'ai sandwitché (molleton et fond). J'ai cousu tout le tour en repliant les deux tissus à la périphérie du patch (vert du fond et vert du tour) un petit peu vers l'intérieur, et j'ai cousu à la machine en plaçant l'aiguille le plus à droite.

J'ai ensuite choisi un point de broderie sur ma machine pour quilter en faisant des courbes. Tout est ainsi fixé: les trois épaisseurs et les angles.

Il faut ensuite embellir encore un peu.

Matériel pour embellissement



Matériel nécessaire:
Du ruban d'organdi vert, du ruban d'organdi beige, du ruban de satin bordeaux, des roses en tissu bordeaux  (qu'on trouve dans les magasins de baptême et mariage).

J'ai enveloppé les tiges de mes roses avec du ruban vert pour en faire des bouquets et je les ai placées aux angles pour fixer encore davantage.

Bouquet de roses


J'ai cousu une rose toute seule sur les côtés, un groupe de 3 en bas et j'ai réalisé en papillon en haut.


Une rose



Le papillon


J'ai ensuite fait un tube de 48cm avec le tissu vert. Je l'ai coupé en 4 et j'ai fixé les pattes en haut de mon patch.

Et voilà!



L'Ange du Jardin

A bientôt, j'espère, pour les petites fiches et la fin du Père Soleil...
Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 06:32

Pendant longtemps, mon Ange du jardin ça n'a été que ça: des blocs de patch épinglés sur mon panneau!!!

L'Ange sur le panneau


Celles qui sont déjà passées sur mon site Text-île, ne le connaissent que sous cette forme.

Mais, comme j'ai besoin des bras de mon époux pour manipuler le Père Soleil, et qu'il faudra donc que j'attende un peu, j'ai décidé de finir un de mes multiples en cours (n'est-ce pas, Asphodèle...Tu vois que je disais vrai!!!). Je me suis lancé le défi d'achever (arghhh!!) mon Ange.


Le tissu central de Debbie Mumm m'a été offert par ma cousine Christiane...


L'Ange de Debbie Mumm

...et le modèle a été conçu par Odile pour la Main Créative (sous le nom de "Jardinier du bonheur").


Le Jardinier du bonheur


Mais comme je ne sais pas suivre les indications comme un bon petit soldat (même quand elles ne sont pas rédigées en japonais...), j'ai tout rebricolé à ma sauce!


Et voilà:

L'Ange du Jardin

Matériel nécessaire : Un tissu imprimé d'un motif en rapport avec les plantes (20 X 20cm), un carré de 70 X 70cm et 4 bandes 10 X 70cm de tissu vert à motif végétal, 4 rectangles 14 X 11cm de tissu bordeaux avec des arbres blancs, 4 rectangles de 14 X 11cm de tissu blanc avec motifs floraux bordeaux, 2 carrés de 14 X 14cm de tissu jaune pour les angles et quelques petits morceaux de  ces mêmes tissus ainsi qu'un vert et  bordeaux et beige et bordeaux pour les figures des angles.

Toutes les mesures sont données sans les marges de couture.


Voici le pas-à-pas

Les côtés étoilés:

Prenez 1 carré de fond bordeaux motif banc et 1 carré de fond blanc, motif bordeaux. Mettez-les endroit contre endroit et cousez de part et d'autre d'une diagonale (2 coutures parallèles, donc). Coupez entre les 2 coutures.

Vous obtenez 2 carrés bicolores.

Divisez chaque carré en 4 parties égales et recousez-les en suivant la répartition des couleurs:

Partie étoilée


Les 2 jardins de grand-mère:

J'aime beaucoup jouer avec les mots et ça me semblait évident que pour cet Ange du Jardin, il fallait des jardins de grand-mère. Je pratique la méthode anglaise qui utilise des gabarits en bristol (ici: des hexagones).

Jardin de grand mère 1


Jardin de grand-mère derrière

Il faut les recouvrir de tissu en les surfilant, les coudre ensemble,

Jardin de grand-mère 2

puis retirer les cartons...

Centre de jardin de grand-mère

Jardin de grand-mère cousu

...et coudre le jardin sur votre support (ici, un carré de tissu jaune).

 



Voilà pour l'instant.

Dans le prochain article je vous montre de plus près les logs cabins et le tour...

Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 08:50
Je suis en train de travailler sur un gros projet: l'adaptation d'une oeuvre de mon père.

Je vous donne un indice: voici un morceau de mon travail...




A bientôt  (j'espère) pour vous le dévoiler en entier.
Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 07:58
L'histoire d'une déception?

    N'étant pas très loin de Briançon, et pensant avoir préparé le périple en me rendant sur le site de la ville et de l'office du tourisme et téléchargé les infos qu'ils fournissaient, nous sommes arrivés mon Cher et tendre, Petit Garçon (5 ans), ma copine Cathy et moi-même, sur place à 15h, avec pour mission de repartir à 16h30, à cause d'impératifs d'enfant (Tout Petit Garçon étant à la crèche).

    Ca, c'était ce que j'avais prévu, genre: on arrive et on se gare devant la porte de l'expo, on entre, on paye, on se régale, on repart. Ca aurait pu ressembler à ça dans un monde parfait....mais un vilain Gargamel s'en est mêlé, et a certainement pensé qu'exploser les lieux d'exposition serait du meilleur effet...surement un clin d'oeil au patchwork...
    Toujours est-il qu'arrivés en ville, mon Cher et tendre s'enquiert de notre destination. Moi, naïve: "Ce sera surement indiqué, on verra des affiches." En guise d'affiche, nous n'avons trouvé que des bouts de papier de la taille de post-it, placardés à différents carrefours, avec, de temps à autre, des lieux associés.
    On décide de se lancer dans la chasse à la salle en nous dirigeant vers un de ces surprenants panneaux "informatifs". On gare la voiture, on sort. Petit Garçon hurle à qui veut l'entendre qu'il a soif, on passe pour des parents indignes...Nous voilà devant la salle...Déjà 15h30. Nous ne sommes pas seuls: une maman et son adolescente nous précèdent, ce qui nous réconforte: visiblement on a relevé le défi de la chasse à la salle. Grossière erreur: nous avions tous suivi des panneaux avec l'emblème de ce Festival, or, cette salle n'est pas destinée à une expo!??!
    Mon Cher et tendre commence à perdre patience entre moi qui ne veux pas trop sembler déçue, ma copine qui doit se demander où on l'a entraînée et Petit Garçon qui désespère de boire; il prend le téléphone et contacte l'Office du Tourisme pendant que la maman qui nous précédait  demande des renseignements aux dames du centre social qui semblent un peu blasées de se répéter: "Non, ce n'est pas là, il faut aller à la salle Epicéa, à Ste Catherine, près de Ste Thérèse!! Au stop au bout de la rue, il faut prendre à gauche, puis, au rond point, deux fois à droite."
    Toute la troupe reprend la voiture et je transmets à mon Cher et tendre les indications.  Lui, n'a eu aucune info de l'OT au téléphone mais, il les a copieusement informés de son mécontentement relatif à la mauvaise organisation.
    Nous trouvons enfin la salle Epicéa, après nous être perdus et avoir demandé notre chemin à des habitants locaux qui ne la connaissaient pas, eux, la salle Epicéa. Finalement, il est 16h et nous sommes devant une salle pleine de quilts italiens et sur la vitrine de laquelle apparaissent enfin sous nos yeux la partie manquante de la plaquette que j'avais  téléchargée sur internet, celle avec le plan de la ville où sont précisées les multiples salles et les tarifs.
    Il nous reste un peu moins d'une 1/2 heure et 8 € à débourser. Que faire? Et bien, sur une idée de ma copine, je remets tout le monde dans la voiture et nous nous dirigeons vers une mercerie dans la vieille ville...façon très sympa de dépenser ses sous, pendant que mon Cher et tendre et Petit Garçon se réconfortaient avec des glaces (dont ils garderont les traces!!)
 
    Tout ça pour dire toute ma frustration de ne pas avoir pu profiter de cette fête visiblement destinée aux touristes, tant les complexes hôteliers étaient sur le pied de guerre!! Nous aurons surement la chance de voir les merveilles qui devaient être exposées dans les différents magazines de patch!!!
Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 08:16
Voici une dernière oeuvre de Lydie Bihlet. Elle se nomme les Tournesols et a été réalisée d'après Phil Beaver.


Les Tournesols

Qu'en dites-vous?
Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 15:48
Je reviens à l'instant d'une sublime exposition d'oeuvres textiles réalisées par Lydie Bihlet.
On est saisi, dès l'entrée, par un tourbillon de couleurs et de lumière (pourtant, aujourd'hui, pas terrible le temps sur les Hautes Alpes!). Le mieux, c'est encore que je vous montre:



Un bargello superbe




Un dahlia à faire palir, avec un quiltage plume.



Un iris inspiré d'un ouvrage de botanique


Les Voiliers, d'après un tableau de Scheller

Un lotus tout de soie vêtu.

Les oeuvres, vous l'avez vu, sont magnifiques, et la dame qui les réalise est un vrai trésor de gentillesse. Un grand moment et une très jolie rencontre.

Si je vous ai donné envie d'aller admirer ces oeuvres, sachez que l'expo est ouverte de 14h à 18h, du 9 au 13, puis du 16 au 19 avril 2008 à l'Ecomusée de Saint-Julien en Beauchêne (05). Vous ne regretterez pas le déplacement.







Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 10:59
L'été 2007, je décide de participer à un concours organisé par le Centre Européen du Patchwork qui a pour thème: "Le vin et la terre, la vigne et les couleurs, les vignerons et la révolte, le raisin et...".

J'ai cogité très fort sur mon cahier magique:

undefined


J'ai décidé des matériaux, des techniques...

Matériel nécessaire: Tissu jaune, tissu orange-flamme, tissu marron, tissu vert (4 différents), tissu rouge, tissu batique violet et vert, tissu noir, biais thermocollant marron clair, biais thermocollant marron foncé.


Voici le pas-à-pas:

J'ai commencé par faire un patron pour avoir un ordre d'idée aux bonnes dimensions.
A terme, le patch fait 90 X 112 cm.

undefined

Puis, j'ai choisi les tissus:

undefined


Fixez la bande marron, symbolisant la terre, à l'aide  du biais thermocollant noir.
Apposez une bande verte comme cadre tout autour de votre tissu noir.
Puis, découpez les formes dans les tissus jaunes, oranges selon le patron pour réaliser le soleil. Les bouts sont fixés aussi grâce au biais thermocollant noir. L'objectif est de faire déborder les rayons de soleil sur le fond noir pour accentuer l'effet lumière.
Alternez les tissus avec les rayons.

undefined
Piquez des raies allant du soleil vers le bas de votre patch en diffusion étoilée.



Pour réaliser le cep de vigne, aidez vous de la lumière: utilisez les biais marron en mettant le plus foncé le plus loin du soleil.
Les grappes de raisins sont réalisées grâce à des pastilles de carton recouvertes de tissu (collé avec de la colle à tissu; attention aux doses!!). Là aussi, utilisez la lumière pour les répartir, de manière à mettre toujours les plus claires sous le soleil.
Les feuilles sont des cartons dessinés à partir des feuilles de ma vigne que j'ai schématisées puis recouverts de tissus verts (certains représentent même des grains de raisin).


undefined

C'est le moment de sandwitcher: coupez du molleton à la taille du patch ainsi qu'un tissu de fond noir. Retournez le tissu vert et le tissu noir vers l'intérieur et piquez la bordure, sauf le haut.
Faites-vous un gabarit en forme de ballon de rugby et reportez-en la forme tout le long du tissu vert. Piquez vos dessins.

undefined

Avec les chutes de votre tissu vert de bordure, réalisez 4 pattes 10 X 16 cm ourlées et pliées en 2. Insérez-les dans la bordure du haut et cousez-la comme les autres.

undefined

Votre patch est fini, il vous suffit de réaliser une jolie étiquette pour le signer au dos.

Voici le mien lors de l'expo:

undefined

Et voici le texte qui l'accompagnait pour en expliquer la symbolique:
"La lumière, la chaleur, le soleil engendrent la vigne, fruit de la terre dont les sillons sont déjà chargés du liquide de vie qui n'a plus qu'à remonter dans les grains de raisin."


A vous de jouer.


Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.



Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article

Présentation

  • : Mag, un point c'est tout
  • Mag, un point c'est tout
  • : Tout ce que j'aime faire avec du fil, du tissu, de la laine, de la feutrine...
  • Contact

Dans les malles de mon grenier




Recherche

Archives