Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 07:58
L'histoire d'une déception?

    N'étant pas très loin de Briançon, et pensant avoir préparé le périple en me rendant sur le site de la ville et de l'office du tourisme et téléchargé les infos qu'ils fournissaient, nous sommes arrivés mon Cher et tendre, Petit Garçon (5 ans), ma copine Cathy et moi-même, sur place à 15h, avec pour mission de repartir à 16h30, à cause d'impératifs d'enfant (Tout Petit Garçon étant à la crèche).

    Ca, c'était ce que j'avais prévu, genre: on arrive et on se gare devant la porte de l'expo, on entre, on paye, on se régale, on repart. Ca aurait pu ressembler à ça dans un monde parfait....mais un vilain Gargamel s'en est mêlé, et a certainement pensé qu'exploser les lieux d'exposition serait du meilleur effet...surement un clin d'oeil au patchwork...
    Toujours est-il qu'arrivés en ville, mon Cher et tendre s'enquiert de notre destination. Moi, naïve: "Ce sera surement indiqué, on verra des affiches." En guise d'affiche, nous n'avons trouvé que des bouts de papier de la taille de post-it, placardés à différents carrefours, avec, de temps à autre, des lieux associés.
    On décide de se lancer dans la chasse à la salle en nous dirigeant vers un de ces surprenants panneaux "informatifs". On gare la voiture, on sort. Petit Garçon hurle à qui veut l'entendre qu'il a soif, on passe pour des parents indignes...Nous voilà devant la salle...Déjà 15h30. Nous ne sommes pas seuls: une maman et son adolescente nous précèdent, ce qui nous réconforte: visiblement on a relevé le défi de la chasse à la salle. Grossière erreur: nous avions tous suivi des panneaux avec l'emblème de ce Festival, or, cette salle n'est pas destinée à une expo!??!
    Mon Cher et tendre commence à perdre patience entre moi qui ne veux pas trop sembler déçue, ma copine qui doit se demander où on l'a entraînée et Petit Garçon qui désespère de boire; il prend le téléphone et contacte l'Office du Tourisme pendant que la maman qui nous précédait  demande des renseignements aux dames du centre social qui semblent un peu blasées de se répéter: "Non, ce n'est pas là, il faut aller à la salle Epicéa, à Ste Catherine, près de Ste Thérèse!! Au stop au bout de la rue, il faut prendre à gauche, puis, au rond point, deux fois à droite."
    Toute la troupe reprend la voiture et je transmets à mon Cher et tendre les indications.  Lui, n'a eu aucune info de l'OT au téléphone mais, il les a copieusement informés de son mécontentement relatif à la mauvaise organisation.
    Nous trouvons enfin la salle Epicéa, après nous être perdus et avoir demandé notre chemin à des habitants locaux qui ne la connaissaient pas, eux, la salle Epicéa. Finalement, il est 16h et nous sommes devant une salle pleine de quilts italiens et sur la vitrine de laquelle apparaissent enfin sous nos yeux la partie manquante de la plaquette que j'avais  téléchargée sur internet, celle avec le plan de la ville où sont précisées les multiples salles et les tarifs.
    Il nous reste un peu moins d'une 1/2 heure et 8 € à débourser. Que faire? Et bien, sur une idée de ma copine, je remets tout le monde dans la voiture et nous nous dirigeons vers une mercerie dans la vieille ville...façon très sympa de dépenser ses sous, pendant que mon Cher et tendre et Petit Garçon se réconfortaient avec des glaces (dont ils garderont les traces!!)
 
    Tout ça pour dire toute ma frustration de ne pas avoir pu profiter de cette fête visiblement destinée aux touristes, tant les complexes hôteliers étaient sur le pied de guerre!! Nous aurons surement la chance de voir les merveilles qui devaient être exposées dans les différents magazines de patch!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Mag - dans Patchwork
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mag, un point c'est tout
  • Mag, un point c'est tout
  • : Tout ce que j'aime faire avec du fil, du tissu, de la laine, de la feutrine...
  • Contact

Dans les malles de mon grenier




Recherche

Archives